OCTOBRE 2014 :

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer

la diffusion du film

 

ILLUSTRE & INCONNU

Comment Jacques Jaujard

a sauvé le Louvre

 

écrit et réalisé par

Jean-Pierre Devillers et Pierre Pochart

 

vendredi 31 octobre 2014 à 23h20

 

 

dans DOCS INTERDITS

sur France 3

 

 

 

 

AVRIL 2014 :

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la diffusion du film

de Mehdi BA et Jeremy FREY

7 JOURS à KIGALI -

la semaine où le Rwanda a basculé

vendredi 4 avril 2014 à 23H10

sur FRANCE 3

 

 

 

 

***

 

 

 

NOVEMBRE 2013 :

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer que LADYBIRDS Films

a été nommé au Prix du producteur français 2013 dans la catégorie Documentaire organisé par la PROCIREP - Société des Producteurs de Cinéma et de Télévision

 

La 20ème édition du Prix du producteur français de télévision se déroulera le lundi 9 décembre 2013, à Paris.

 

Les collègues nommés dans cette catégorie sont:

 ALEGRIA PRODUCTIONS / Christine Camdessus, Serge Cordey
CHASSEURS D’ÉTOILES / Anne Gintzburger
LA COMPAGNIE DES PHARES ET BALISES / Jean Labib
LADYBIRDS FILMS / Hélène Badinter, Laura Barraud
LES FILMS DU POISSON / Yaël Fogiel, Laëtitia Gonzalez, Estelle Fialon
ZED / Manuel Catteau, Valérie Abita

 

 

VIVE LE DOCUMENTAIRE !

 

 

 

 

SEPTEMBRE 2013 :

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la diffusion du film de Nicolas Jallot "UN ESPION à PEKIN" Dimanche 8 septembre 2013 à 23H30 sur ARTE.

 

 

 

 

 

!!! SOYEZ NOMBREUX DEVANT VOTRE TV !!! Télérama vous y engage aussi !!!

 

 

JANVIER 2013 :

 

 

 

 

****

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DECEMBRE 2012 :

 

 

         !!! VENEZ NOMBREUX !!!

 

 

NOVEMBRE 2012 :

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer que LADYBIRDS Films

a été nommé au Prix du Producteur français de télévision 2012 dans la catégorie Documentaire organisé par la PROCIREP - Société des Producteurs de Cinéma et de Télévision

 

La 19ème édition du Prix du producteur français de télévision se déroulera le lundi 10 décembre 2012, Pavillon Cambon à Paris.

 

Les collègues nommés dans cette catégorie sont:

 

ALEGRIA FILMS / Christine Camdessus, Serge Gordey
ARTLINE FILMS / Olivier Mille
LADYBIRDS FILMS / Hélène Badinter, Laura Barraud
LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE / Muriel Sorbo, Alexandre Cornu, Nicole Levigne
LES POISSONS VOLANTS / Sophie Goupil
WHAT’S UP FILMS / Matthieu Belghiti, Jean-Xavier de Lestrade

 

VIVE LE DOCUMENTAIRE !

"Nous désirons que le cinéma nous ouvre une porte sur le monde de l'inexplicable"

Carl DREYER

 

****

 

FRANCE 5 diffuse

 

L'espionne qui boite


un film de Robert KECHICHIAN écrit par Thierry BOURCY

d’après L’Espionne de Vincent NOUZILLE (Editions Fayard)

 

le dimanche 18 novembre 2012 à 22h00

 

 

OCTOBRE 2012 :

 

 

 !!! VENEZ NOMBREUX !!!

 


à POITIERS

VENDREDI 5 OCTOBRE 2012

à la projection du film

SOUS SURVEILLANCE

à la MCL LE LOCAL 16 Rue St Pierre le Puellier 86000 POITIERS

qui sera suivi d'un débat en présence du réalisateur Didier CROS, d'acteurs du monde judiciaire et pénitentaire...

 

 

SEPTEMBRE 2012 :

 

FRANCE 5 diffuse

LE DERNIER CARRE DE CHOCOLAT

un film de Jean CREPU co-écrit avec Jean-Pierre BORIS

le mardi 11 septembre 2012 à 21h35

 

 


Diffusé sur la RTS - Radio Télévision Suisse

le Dimanche 2 septembre 2012 à 20h35

 

JUIN 2012 :

 

 

Toute l'équipe de

Ladybirds Films souhaite

à Christine LENTZ

REUSSITE et PLEIN de SUCCES

dans cette nouvelle aventure !

 

Christine LENTZ productrice associée de Ladybirds Films a été

nommée Directrice des Programmes de la toute nouvelle chaîne

destinée aux femmes Chérie HD   !

****

 

Message de Didier CROS

suite à la diffusion de SOUS SURVEILLANCE

 

Suite à la diffusion de "SOUS SURVEILLANCE", je tenais à vous faire part des très nombreux retours, dont certains très inattendus. Je profite de cette occasion, si vous le permettez, pour vous livrer quelques réflexions autour de ce genre documentaire qui nous tient tous tant à coeur. 

 

J'ai reçu des dizaines de témoignages de surveillants, de détenus, et de familles de détenus rencontrés tout au long du tournage et de la préparation de ce film. Avec "SOUS SURVEILLANCE", c'est une profession tout entière qui se sent réhabilitée dans sa fonction. Bien au-delà des personnages du film, des surveillants - travaillant dans d'autres prisons que celle où a été réalisé ce film - m'ont également témoigné leur sympathie. Des détenus, dont j'avais perdu la trace, m'ont contacté pour me dire combien un film comme celui-là était précieux à leurs yeux. D'autres ont tenu à me dire qu'ils étaient réinsérés, qu'ils avaient enfin obtenu un CDI après des mois d'errance, qu'ils venaient de se marier, ou encore qu'ils attendaient un enfant. Antoine, l'un des surveillants du film, m'a également dit que le film avait ouvert le dialogue entre détenus et surveillants, et que le débat se prolongeait depuis au coeur même de la détention...

 

On pourrait penser que ce genre de témoignages relève de l'exception. En réalité, il n'en est rien. Lorsque nous échangeons entre auteurs, il apparaît clairement que la plupart des films laissent dans leur sillage les traces durables de leur passage. Les documentaires sont bien souvent le fruit d'un travail long et complexe. Et c'est bien ce temps passé et la quantité de difficultés surmontées qui offrent, entre autres, sa spécificité au genre. En libérant la parole de ceux qui participent aux films, ils encouragent la réflexion de ceux qui l'écoute. Les documentaires interrogent le monde et questionnent le spectateur en retour. Ils motivent la parole et l'échange. Non seulement les films activent le débat démocratique, mais ils créent du lien. Ils participent intégralement d'une dynamique culturelle et sociale au sens le plus basique, donc le plus noble du terme. Les documentaires sont tout simplement utiles. Et cette utilité-là est bien difficile à lire dans les courbes d'audience et les évaluations statistiques.

 

Certes, les films n'existent qu'à la seule condition d'être vu, c'est une évidence. Mais, leur impact ne se mesure pas uniquement selon des critères d'audience le jour de la diffusion. Comme les oeuvres de fiction, ils s'inscrivent dans le temps. Ils bénéficient du bouche-à-oreille sur la durée, et vivent souvent longtemps encore après leur passage à l'antenne. Pour exemple, j'ai récemment noté avec une grande surprise que "GENDARMES, MODE D EMPLOI", film de 2005 co-produit avec FRANCE 2, était encore recherché sur le net par de nombreux internautes. D'ailleurs, ce film est également visible en six parties distinctes sur You Tube à ce jour...

 

Si les films documentaires sont systématiquement téléchargés illégalement sur le net, ce n'est pas par hasard. À l’exception des oeuvres de fiction, existe-t-il d'autres programmes télévisuels piratés avec autant d'insistance ? Aucun. Trouve-t-on sur Internet les jeux télévisés et les magazines d'informations de l'année dernière ? Impossible. 

C'est bien là le signe manifeste d'un intérêt concret et constant pour un genre pourtant souvent considéré à tort, comme difficile. 

Le rôle culturel et social des films n'est pas estimable avec précision, mais les nouveaux médias nous offrent aujourd'hui la possibilité d'approcher leur impact véritable comme jamais auparavant. 

 

Il suffit de parcourir un instant les forums et les blogs pour se faire une idée de leur résonance. Aussi c'est certainement sur ces nouveaux territoires que le succès d'un film s'évalue à sa juste mesure. A ce titre, c'est aux réseaux sociaux que l'on doit la certitude de l'impressionnante vague de réactions et du très large débat sur la question du travail provoqué par "LA GUEULE DE L EMPLOI". 

Que dire aussi de l'impact éducatif de ce film, comme de tant d'autres.

Pour information, "LA GUEULE DE L EMPLOI" est désormais au programme de facultés américaines et canadiennes. Il fait l'objet de cours à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et l'Education Nationale en fera peut-être prochainement l'acquisition pour le présenter dans les lycées et les facultés. J'ai personnellement accompagné ce film ainsi que "SOUS SURVEILLANCE", lors de nombreuses projections publiques et scolaires, et des débats sont régulièrement organisés dans toute la France depuis leur diffusion. C'est tout cela aussi l'existence et la portée d'un documentaire. 

 

A la télévision, une image chasse l'autre, ce n'est pas une nouveauté. Pourtant force est de constater que les documentaires résistent malgré tout à cette logique du flux continu. 

Le documentaire est un genre "fragile" dit-on souvent pour mieux dissimuler l'embarras qu'il engendre auprès de certains. Et bien raison de plus pour le soutenir. 

A genre particulier, approche particulière. A mon sens, ce constat renforce la réelle nécessité pour les documentaires, d'être considérés différemment de la plupart des autres programmes télévisuels. Que ce soit dans les choix de production, de financement, de programmation et de promotion des récents support de diffusion (Replay, VOD, etc...). 

 

En conclusion, permettez-moi de vous faire part de l'émotion de l'un des surveillants, personnage central de "SOUS SURVEILLANCE", au lendemain de la diffusion du film : 

"Toutes les cellules étaient connectées sur FRANCE 2, ce soir là (il y a 600 détenus au Centre de Détention de Châteaudun). Après la diffusion, les détenus ont tambouriné sur les portes pendant 40 minutes ...", m'a-t-il confié, sidéré qu'un simple documentaire puisse provoquer une réaction aussi massive, aussi forte, aussi immédiate. Malheureusement, il n'existe pas de boîtier Médiamétrique dans les prisons françaises !!!

 

Produire des films documentaires n'est pas seulement l'une des missions du service public, c'est aussi son honneur. 

Lorsque votre soutenez des films abordant des thématiques délicates, et usant de formes cinématographiques très éloignées des standards habituels, cet honneur c'est aussi le vôtre. 

Bien à vous tous,

 

Didier Cros 

 

 

****

Sous Surveillance  sur France 2

 


 

et en avant première sur Télérama.fr

 

Le 12 juin, à 23 heures, dans le cadre d'Infrarouge,

France 2 diffusera Sous Surveillance de Didier Cros.

 

 

****

 

 

 

'Orsay, en compétition au FILAF 2012

 

Nous avons la joie de vous annoncer que le film 'Orsay de Bruno Ulmer, est en compétition officielle de la deuxième édition du FILAF, Festival International du Livre d'Art et du Film de Perpignan.

 

 

Mars 2012 :

 

Le film de Didier CROS "SOUS SURVEILLANCE "

est sélectionné en compétion au

FESTIVAL INTERNATIONAL du FILM des DROITS de l'HOMME 

qui se déroule au CINEMA LE LATINA

20 rue du Temple 75004 Paris


Les dates et horaires des projections du film sont :

 

* le Dimanche 11 mars 2012 à 16h15

* le Mardi 13 mars à 16h15

 

ALLEZ Y NOMBREUX !

D'AUTRES TRES BEAUX FILMS SONT AUSSI A VOIR !

 

Janvier 2012 :

 

 

Youpi !!! We did it again !!!

Nous sommes rentrés avec un FIPA d'ARGENT

en poche !

 


 

Et comme on a des copains, c'est pas pour cafter, mais ALEGRIA Productions (Christine Camdessus et Serge Gordey) vient de faire main basse sur le prix de la meilleure réalisation pour le film "5 broken cameras" de Emad Burnat et Guy Davidi dans le cadre d'un petit festival niché dans les montagnes rocheuses, le Festival de SUNDANCE ! Bravo les copains !

 

 

****

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer que 

le documentaire de 65 minutes écrit et réalisé par Didier CROS 

SOUS SURVEILLANCE

est sélectionné en compétition au FIPA 2012 - Biarritz

dans la catégorie Grands Reportages

 

 

****

 

 

DIFFUSION le MARDI 17 JANVIER 2012

à 20H40 sur France 5

 

     

Une pieuvre nommée BERCY

 

Un documentaire de 70 minutes écrit par Thomas Bronnec, Laurent Fargues

et Jean Crépu

Réalisé par Jean Crépu

Enquête librement inspirée de l’ouvrage de Thomas Bronnec et Laurent Fargues

Bercy, au cœur du pouvoir. Enquête sur le Ministère des Finances © Edition Denoël, 2011

 

Un État dans l’État où l’on sait mieux que tout le monde. Depuis 30 ans, Bercy est LE lieu du pouvoir, une forteresse que rien n’ébranle. Ou si peu. Des ex-Ministres de l’Économie, du Budget de tous bords et tous poils comme Lagarde, Baroin, Gaymard, Lambert, Copé et Fabius racontent la mécanique, ses ratés et ses hics. Tous ceux qui concoctent du budget loin des spotlights, les hauts fonctionnaires inamovibles et ceux qui utilisent Bercy comme une rampe de lancement, viennent compléter ce puzzle jamais vu.

 

 

****

 

 

orsay

’Orsay  

Le documentaire de Bruno ULMER sur Arte

et en avant-première sur Télérama.fr

 

Multipliant les approches, Bruno Ulmer livre un portrait vivant de la gare devenue musée. Un siècle et demi d'histoire artistique et sociale racontée dans un documentaire qui inaugure, dimanche 8 janvier à 16h15 , la nouvelle case culture d'Arte (http://www.arte.tv/fr/_E2_80_99Orsay--un-film-de-Bruno-Ulmer/4202688.html) le dimanche après-midi.  

A voir en avant-première sur Télérama.fr entre vendredi 6 janvier à 22h et samedi 7 janvier à 22h (http://television.telerama.fr/television/orsay-un-documentaire-sur-arte-et-en-avant-premiere-sur-telerama-fr,76621.php/?xtatc=INT-30)

 

****

 

 

 

 

 

NOUS VOUS SOUHAITONS

 

UNE MAGNIFIQUE ANNEE 2012 !

 

 

 

****

 

 

 


CIAO NEZHA !

TU VAS NOUS MANQUER !

 

Décembre 2011 : 

 

La 18ème édition du Prix du producteur français de télévision, dont la cérémonie s’est tenue en soirée le 5 décembre 2011 à la salle Wagram à Paris, a décerné les Prix du producteur français de télévision 2011 à Vivement Lundi ! dans la catégorie Animation, à Camera Lucida Productions dans la catégorie Documentaire, et à Scarlett Production dans la catégorie Fiction.

A cette occasion ont été également remis les Prix Export de TV France International.

La vidéo de la soirée de remise des Prix sur Facebook...

 

Novembre 2011 :

prix procirep

Nous avons le plaisir de vous annoncer que LADYBIRDS Films

a été nommé au Prix du Producteur français de télévision 2011 dans la catégorie Documentaire organisé par la PROCIREP -

Société des Producteurs de Cinéma et de Télévision

 

La 18ème édition du Prix du producteur français de télévision se déroulera le lundi 5 décembre 2011, salle Wagram à Paris.

 

Les collègues nommés dans cette catégorie sont :

13 PRODUCTION / Paul Saadoun
CAMERA LUCIDA / François Bertrand, Sylvie Gautier, Antoine Bamas, Jean-Stéphane Michaux, Chloé Jarry  
LES FILMS DU PRÉSENT / Patrice Nezan, Laurent Versini
LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE / Muriel Sorbo, Alexandre Cornu
ZEUGMA FILMS / Michel David 

 

Allez sur le Facebook de la PROCIREP pour voir nos têtes et écouter nos voix, c'est si rare que cela vaut le détour ! Mais n'oublions pas ce que disais Charlie Chaplin : C'est ce que nous sommes tous, des amateurs, on ne vit jamais assez longtemps pour être autre chose.

 

Vive le Documentaire !!!

 

Juin 2011 :

Diffusion du film Les Scouts d'al-Mahdi

Le vendredi 10 juin 2011 à 23h, Arte diffuse Les Scouts d'al-Mahdi de Bruno Ulmer, co-écrit avec Alain Gresh produit par Ladybirds Films.

Mai 2011 :

Diffusion de Voyage au coeur de l'alcool(isme)

Le jeudi 26 mai 2011, à 22h50, dans le case "Infrarouge", France 2 a diffusé Voyage au coeur de l'alcool(isme) de Christophe Otzenberger, produit par Ladybirds Films.

Le film a retenu l'attention de 1.029.000 personnes pour 10.1% de parts de marché.  


 

 

Février 2011 :

Diffusion de Main basse sur le riz, RETOUR AU MALI

Le 19 février, à 19h15, dans le cadre de l'émission "Arte Reportages", Arte diffuse Main basse sur le riz, RETOUR AU MALI de Jean Crépu, produit par Ladybirds Films.

 

 

Janvier 2011 :

Les Scouts d'al-Mahdi en compétition au FIPA

 

Les Scouts d'al-Mahdi, réalisé par Bruno Ulmer , est sélectionné en compétition dans la catégorie Documentaires de Création au 24e Festival International de Programmes Audiovisuels de Biarritz (24-30 Janvier 2011).

 

La fiche sur le site du FIPA

Projections : jeudi 27 janvier - 15h30 - Auditorium (Le Bellevue)

vendredi 28 janvier - 20h00 - Rhune 1 (Le Bellevue)

 

 

 

La sélection du riz

Avril 2010 :

Record d'audience pour Main basse sur le riz

 

Le 13 avril, Arte a diffusé Main basse sur le riz de Jean Crépu, produit par Ladybirds Films.

989 000 téléspectateurs ont suivi le périple de la céréale la plus consommée au monde, soit 3.7% du public présent devant son petit écran entre 20h35 et 21h55. Arte enregistre ainsi sa meilleure audience de l’année pour la diffusion d’un documentaire.

 

 

 

 

Fipa d'Or attribué à Jean Crépu pour Main Basse sur le riz

 

Janvier 2010 :

 

 

Un FIPA d'OR pour Main basse sur le riz

 

Main basse sur le riz, réalisé par Jean Crépu et produit par LadyBirds Films, a été distingué lors du 23e Festival International de Programmes Audiovisuels de Biarritz (26-31 Janvier 2010) en obtenant le Fipa d’or 2010 dans la catégorie Grands reportages et faits de société.

 

 

 

 

 

 

 

Sex in the world

 

Novembre 2009 :

 

Diffusion de Sex in the World

 

Diffusion, sur Paris Première, des quatre épisodes de la série documentaire réalisée par Raphaële Bénisty, Sex in the World.