L’espionne qui boîte

Un documentaire de 52′ écrit par Thierry Bourcy et réalisé par Robert Kéchichian
d’après L’Espionne de Vincent Nouzille aux Editions Fayard
1ère diffusion : dimanche 18 novembre 2012 à 22h05 sur France 5

« Virginia Hall » est une des héroïnes injustement oubliées de la Seconde Guerre mondiale. Casse-cou, polyglotte et dangereusement intelligente, la rebelle américaine fut l’une des espionnes d’élite missionnée par les services secrets britanniques et américains en France. A la fois, chef de commando, agent de liaison, opératrice radio, convoyeuse de fonds secrets, elle échappe par miracle à la Gestapo en traversant à pied les Pyrénées… Klaus Barbie aurait donné n’importe quoi pour mettre la main sur cette « garce ». La Gestapo de Lyon la considérait comme « l’agent allié le plus dangereux ». Détail surprenant, la belle de Baltimore, amputée à la suite d’un accident, marchait avec une jambe de bois qu’elle avait baptisée Cuthbert. Résilience, quand tu nous tiens. Dans une maïeutique captivante d’archives filmiques inédites et d’une mise en scène des grands faits d’armes de « Virginia Hall, l’Espionne qui boite » relate l’improbable épopée d’une Américaine dans le maquis de l’armée des ombres.

Virginia-Hall-05

  Virginia-Hall_photophotos©ericturpin – 2012

Avec la participation de France télévisions – Pôle France 5, du CNC – Centre national du cinéma et de l’image animée

Auteur et réalisateur : Robert Kéchichian
Auteur : Thierry Bourcy
Image : Eric Turpin
Chef Monteur : Nathalie Triniac
Musique : Editions Parigo

Edition DVD : Doriane Films distribution
ADAV (réservé aux établissements éducatifs et culturels) 

 

©Ladybirds Films – 2012